De l’ombre à la lumière : l’herbier de Montpellier