Séminaire Edgar Morin (2/4) : Le défi des complexités : problèmes et méthodes 30 janvier 2019

Considérant qu’aucun problème important ne peut être traité d’un seul point de vue, au prisme d’une seule discipline, Edgar Morin a conceptualisé la notion de pensée complexe au sens du complexus latin. Pour ce faire, il considère le développement de la pensée comme une activité de tissage, d’assemblage de connaissances diverses,  issue de champs scientifiques différents. Refusant ainsi le repli sur soi, la centration sur une source ou un éclairage unique, le chercheur s’est efforcé d’élaborer une méthode offrant les moyens de relier, coordonner des éléments épars voire opposés.

Interrogeant au prisme de disciplines différentes qu’il croise, des questions fondamentales comme la mondialisation, l’identité humaine, l’éducation, le séminaire qu’Edgar Morin anime à la Faculté d’Education doit permettre aux participants de mieux comprendre l’intérêt de ce concept pour en saisir les enjeux, les difficultés et s’approprier les méthodes utiles au développement de cette forme de pensée.

Cette deuxième séance interroge les expériences politiques, intellectuelles, personnelles exposant une genèse de la pensée complexe.




Début de la vidéo
Cochez la case pour indiquer le début de lecture souhaité.

Table des scores

Cliquez ci-dessous pour actualiser les informations.